Multilinguisme

Il est stipulé dans la loi du 12 août 2003 portant création de l’Université du Luxembourg, à l’article 3, que « le fonctionnement de l’université se fonde sur (…) le caractère multilingue de son enseignement ».

Les langues de l’Université sont : le français, l’anglais et l’allemand.

Le multilinguisme est un point essentiel du développement stratégique de l’UL car il peut apporter l’atout unique d’un diplôme bilingue, ce qui est un créneau indéniable et abordable du fait du contexte multilingue dont bénéficie l’UL : Luxembourg pays aux trois frontières, au cœur de l’Europe, abritant de nombreuses institutions européennes. Le multilinguisme apparaît comme un élément incontournable, voire même central de la renommée internationale de l’UL.

Il devient essentiel de mettre les étudiants au centre du processus, de leur donner un atout supplémentaire pour leur entrée sur le marché du travail, une valeur ajoutée et directement négociable à leur diplôme. La maîtrise de langues essentielles sur le marché international leur apportera des connaissances, une flexibilité et une ouverture d’esprit qui les distinguera des diplômés monolingues.

Guidelines

  1. Tous les bachelors doivent être bilingues et la langue mineure doit au moins représenter 25% de la formation, sauf si la langue détermine le contenu de la discipline.
  2. Masters : La majorité des masters doit être bilingue (la langue mineure doit au moins représenter 25% de la formation) et un minimum de 20% sera en anglais, sauf si la langue détermine le contenu de la formation.
  3. Chacune des trois langues doit être au moins présente dans 20% des formations.
  4. Avoir des étudiants, des enseignants chercheurs et du personnel administratif si possible trilingues.
    • Pour les étudiants, la maîtrise des langues nécessaires à la formation est suffisante.
    • Pour les enseignants et le personnel administratif, la plus grande partie doit maîtriser au moins deux et idéalement trois des langues véhiculaires de l’Université (en l’occurrence : le français, l’anglais et l’allemand). Le personnel administratif en contact direct avec les étudiants doit maîtriser au minimum trois et idéalement quatre des langues suivantes : le français, l’anglais, l’allemand et le luxembourgeois.

Contact: Michel Margue